> CLAIRIÈRE ROUGE / tableaux vivants & sonores

clairiere_rouge_titre_neu
portrait_reg_OK
clairiere4
Portrait_jules_OK
portrait_Alice_OK
Clairière-Dani2_ok
clairiere2
CR11_OK
Homme_neige_ok
0J2A2985_OK
aa0J2A2808carrérd_OK
chiens_ok
homme_organe_OK
aa0J2A2255carrébd_OK
clairiere_rouge_titre_neuportrait_reg_OKclairiere4Portrait_jules_OKportrait_Alice_OKClairière-Dani2_okclairiere2CR11_OKHomme_neige_ok0J2A2985_OKaa0J2A2808carrérd_OKchiens_okhomme_organe_OKaa0J2A2255carrébd_OK

Teaser spectacle Clairière rouge from Compagnie Dégadézo on Vimeo.

 

CRÉATION 2014
le 13 février au TJP Strasbourg, Grande Scène
Tout public à partir de 14 ans

« Lors d’une chasse à courre, une bête traquée par une meute d’une quarantaine de chiens, pénètre à l’heure du déjeuner dans une maison familiale en traversant la baie vitrée. Elle est abattue violemment sur le tapis du salon. »

Dans clairière rouge, trois femmes et un homme, quittent leur quotidien, aspirés par la magie d’un tableau de chasse.

Clairière rouge est le lieu de convergence des mythes, là où l’homme et la bête se côtoient et se confondent, là où l’animal cesse d’être un autre. Là se produira l’improbable rencontre – et sous la forme d’un rite de passage, le voyage initiatique peut commencer :

De l’approche imperceptible au mimétisme,
De la transformation à la parade amoureuse,
De la mise à mort au dépeçage,
De l’éviscération à la contemplation
De la communion à la disparition…

Dans ces différents mouvements de corps, de gestes, d’émotions, progressivement nos quatre chasseurs perdent pied et se retrouvent au plus profond de cette Clairière Rouge, à l’intérieur de la peau de la bête dépecée et plus intimement à l’intérieur d’eux-mêmes. Telle une carte topographique, cette peau retournée déploiera une multitude de voies possibles, tel un réseau de circuits veineux qu’il sera possible de sillonner pour affiner cette quête de soi et traquer cette identité du sauvage tapit dans les maillages. Un territoire vierge et indompté s’offre à nous avec toute la force et le désir de l’inconnu.

 

Conception / Antje Schur et Régine Westenhoeffer
avec  / Alice Godfroy, Jules Beckman, Antje Schur et Régine Westenhoeffer
Collaboration artistique / Michel Cerda
Création sonore /  Xavier Fassion en collaboration avec Jules Beckman
Création lumière et régie générale / Frédéric Goetz
Réalisation scénographie et costumes /  Antje Schur
Construction décor / Olivier Benoit

Administratrices de production AZAD Production / Stéphanie Lépicier et Elyane Buisson

Production / Compagnie Dégadézo
Coproduction et coréalisation / TJP CDN d’Alsace et Pôle Sud, Centre de Développement Chorégraphique (en préfiguration), Strasbourg

Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Alsace, de la Ville de Strasbourg, la Région Alsace, l’Agence Culturelle d’Alsace et de la SPEDIDAM.

Remerciements 
Daniela Schwartz, Marie Fricout et Aurélie Droesch